Quand la fleur devient passion

Tout au long de l’été nous profitons de la beauté de nos plantes qui ornent merveilleusement  nos maisons et nos jardins. Mais malheureusement aussi la période de floraison de ces plantes touche un jour à sa fin. Lorsque en automne les jours raccourcissent, le froid s’installe et le brouillard fait son apparition, il est temps de de prendre congé de nos plantes. Une seule et merveilleuse plante nous embellit pendant ce temps morose: la Rose de Noël niger / la Rose de Noël blanche / la Rose de Noël d’Orient, dans le langage professionnel on l’appelle Hellébore. Aucune autre fleur résiste aux hivers rigoureux et met ainsi la magie de l’hiver en évidence. En hiver, avec ses températures glaciales, découvrant une fleur, on pourrait croire le monde est à l’envers. On se le demande si le nom scientifique ne tient pas de l’âge de l’Antiquité? Car, issu du grec, le nom « Elleboros » signifie « folie », ce qui ne correspond pas si mal à cette plante.

On connait divers légendes concernant l’hellébore. Pour l’être humain, la certitude que des fleurs fleurissent sous la neige, a toujours été un mystère. C’est donc une évidence qu’on met cette beauté de fleur en relation avec la naissance du Christ et qu’elle ait été baptisé si aimablement Christrose ou « Rose de Noël ».

L’Helleborus niger est originaire des Alpes de l’est et du sud-est ainsi que des Carpates. Autrefois, elle était vénérée comme remède universel contre la folie. En travaillant les racines en poudre on provoque un éternuement. L’éternuement était considéré comme le meilleur remède contre les maladies telles que la folie ou l‘épilepsie. Ainsi s’explique le nom  Ellébore “ de cette plante mystérieuse.